5 choses que vous devez savoir concernant l’examen de l’OIIQ

5 choses que vous devez savoir concernant l'examen de l'OIIQ

Mis à jour le 23 octobre 2020

1- L’Ordre n’essaie pas de vous piéger.


Il s’agit de prendre le temps de bien lire les questions, d’éviter d’extrapoler et de comprendre le champ d’exercice et les activités réservées.

Chaque mot utilisé dans les questions est important.

Voyez notre article détaillé sur la compréhension des questions de l’examen de l’OIIQ.

2- L’examen vise à évaluer votre aptitude à pratiquer la profession infirmière, pas à évaluer vos connaissances médicales.

Ainsi, bien que les connaissances relatives aux soins infirmiers et au domaine médical soient nécessaires pour répondre aux questions, l’Ordre évalue plutôt votre jugement clinique et votre capacité à intervenir de façon sécuritaire.

3- Vous aurez environ 2 min. 30 sec. par question.


L’examen de l’OIIQ comprend environ 45 situations cliniques auxquelles se rattachent plus de 130 questions. À vous d’organiser le temps alloué si vous voulez avoir le temps de répondre à toutes les questions et d’avoir suffisamment de temps pour réviser au besoin. Une des fonctionnalités d’Inf. de poche est le calcul de votre temps de réponse avec des conseils personnalisés sur celui-ci, ce qui peut être assez utile à cet égard.

4- C’est stressant.

Pour beaucoup de candidats et de candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI), l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) est vu comme l’examen le plus important de leur vie, puisque c’est lui qui détermine s’ils·elles pourront ou non exercer à titre d’infirmière ou d’infirmier. Cela peut donc devenir vite anxiogène. Tous les infirmiers et toutes les infirmières sont passé·es par là. Vous êtes capable!

5- Ce n’est pas nécessaire de réviser en détails le contenu de toutes vos années d’études.


Si vous vous êtes rendu·es jusqu’à l’examen de l’Ordre, c’est que vous avez les connaissances et des compétences suffisantes pour exercer la profession infirmière. Maintenant, il faut « simplement » le prouver à l’Ordre. L’examen de l’Ordre est surtout axé sur des situations cliniques réalistes avec des questions de jugement clinique. Inf. de poche contient des centaines de situations cliniques et de questions de préparation à choix multiples. Commencez à vous exercer pour l’examen de l’OIIQ maintenant.

Un commentaire en réponse à “5 choses que vous devez savoir concernant l’examen de l’OIIQ

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>