Aux personnes qui ont échoué l’examen de l’OIIQ/OIIAQ : surmonter l’échec

Échec examen OIIQ

Mis à jour le 23 octobre 2020

Échouer l’examen de l’Ordre est difficile à accepter et profondément décourageant. Ces sentiments sont tout à fait légitimes. Sachez toutefois qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour atteindre votre objectif. D’abord, ne soyez pas dur·e avec vous-même si vous n’avez pas réussi l’examen de l’OIIQ/OIIAQ la première fois (ou même la seconde fois). Vous n’êtes pas un échec; vous n’avez « tout simplement » pas réussi… cette fois.

Oui, cette situation peut être très décevante, surtout si tout le monde dans votre entourage savait que vous alliez faire l’examen de l’Ordre. N’abandonnez pas. Vous avez réussi vos études en soins infirmiers, et vous réussirez l’examen de l’Ordre. Peut-être étiez-vous trop anxieu·se, ou distrait·e le jour de l’examen. Ce sont des facteurs qui peuvent affecter votre capacité à réussir un examen.

La bonne nouvelle, c’est que vous avez droit à plusieurs reprises d’examen. Vous pouvez et vous allez devenir infirmière, infirmier ou infirmière auxiliaire, infirmier auxiliaire. – juste un peu plus tard que prévu.

Essayez de ne pas trop vous laisser abattre par votre déception. Évaluez comment vous pouvez vous améliorer. Dans les programmes de soins infirmiers, les questions d’examen portent souvent sur le contenu. Vos enseignant·es et professeur·es veulent s’assurer que vous compreniez la matière et les nouveaux concepts qu’ils·elles vous enseignent.

Lorsque vous passez l’examen de l’Ordre, les questions mettent à l’épreuve votre jugement clinique : votre capacité à analyser les informations et à prendre une décision éclairée en matière de soins infirmiers. Assurez-vous de consacrer votre temps d’étude à apprendre à répondre à des questions de style de l’examen de l’OIIQ. L’Ordre veut savoir si vous êtes capable de répondre aux questions en pensant comme un infirmier ou une infirmière.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul·e. Il peut sembler que vous soyez le·la seule de votre cohorte à ne pas avoir réussi l’examen, mais souvenez-vous du nombre de candidats et de candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et de la profession d’infirmière auxiliaire (CEPIA) qui passent l’examen dans tout le Québec. Tout le monde ne réussit pas. Utilisez votre première tentative comme une expérience d’apprentissage et ayez confiance en vos capacités à réussir l’examen. Si vous prenez le temps d’étudier et de vous préparer mentalement, vous serez en mesure de réussir l’examen de l’OIIQ ou de l’OIIAQ.

Vous avez déjà prouvé par votre parcours que vous avez la ténacité nécessaire pour réussir. N’oubliez pas que vous avez réussi vos études en soins infirmiers, qui vous ont préparé à l’examen de l’Ordre et à votre carrière d’infirmière, d’infirmier ou d’infirmière auxiliaire, d’infirmier auxiliaire. 💪 🙌

Échec examen OIIQ

0 commentaires en réponse à “Aux personnes qui ont échoué l’examen de l’OIIQ/OIIAQ : surmonter l’échec

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>